Lundi 17 juin, Christophe Castaner s’est rendu dans l’Aude afin d’inaugurer la nouvelle caserne de gendarmerie de Vinassan. À cette occasion, dix gendarmes, particulièrement engagés dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, ont notamment été décorés.

Accueilli par le général Jean-Valéry Lettermann, commandant adjoint de la région Occitanie et le colonel Marc Gonnet, commandant le groupement de gendarmerie départementale de l’Aude, le ministre de l’Intérieur a inauguré, ce lundi 17 juin, la nouvelle caserne de la Communauté de brigades (COB) de Vinassan.

Après la coupure officielle du ruban, les locaux lui ont été présentés par le capitaine Jean-Yves Vincent, commandant la COB de Vinassan.

Christophe Castaner

@CCastaner

Le 1er décembre, le péage de était mis à sac, son peloton de @Gendarmerie pillé et incendié.
De cette nuit de violence et de haine, on retiendra l’exceptionnel sang-froid et la bravoure de nos militaires qui ont tenu bon face à des exactions inédites et inqualifiables.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Christophe Castaner

@CCastaner

Je sais la force de leur engagement.
Et ici, dans l’Aude, j’ai tenu à honorer le courage et le dévouement de nos forces de sécurité intérieure qui ont été si durement éprouvées ces derniers mois alors qu’elles servaient l’État et garantissaient l’ordre républicain. pic.twitter.com/xxMc9w0vko

Vidéo intégrée

87 personnes parlent à ce sujet

À l’occasion de cette visite, le ministre de l’Intérieur a également procédé à la décoration de plusieurs personnels des forces de sécurité intérieure, parmi lesquels dix militaires du groupement de gendarmerie départementale de l’Aude ayant été particulièrement engagés dans le cadre du mouvement des gilets jaunes.

Dans son allocution, Christophe Castaner a particulièrement souligné la résilience et le sang-froid des forces de sécurité intérieure, tant lors des attentats du 23 mars 2018, que sur les inondations du 15 octobre 2018 et, plus récemment encore, lors des exactions commises par les « Gilets jaunes » à l’encontre du peloton d’autoroute de Narbonne. Il a conclu en précisant que le respect ainsi dû aux gendarmes devait également se traduire dans la qualité des casernes construites à leur profit, à l’instar de la brigade de Vinassan.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Christophe Castaner

@CCastaner

Le 1er décembre, le péage de était mis à sac, son peloton de @Gendarmerie pillé et incendié.
De cette nuit de violence et de haine, on retiendra l’exceptionnel sang-froid et la bravoure de nos militaires qui ont tenu bon face à des exactions inédites et inqualifiables.

133 personnes parlent à ce sujet

Le ministre de l’Intérieur s’est ensuite rendu sur le site du péage autoroutier Croix Sud, à Narbonne, incendié dans la nuit du 1er au 2 décembre 2018, dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Le lieutenant Guillaume Soual, commandant le peloton d’autoroute de Narbonne, a pu, à cette occasion, lui exposer les dégradations subies par le bâtiment accueillant son unité.

Le visite ministérielle s’est conclue à la sous-préfecture de Narbonne, où a notamment été signé le protocole de participation citoyenne de la commune de Pomas, sise en zone gendarmerie, en présence du maire.

Source: gendinfo.fr / Crédit photo: © D.R.